La guerre des Mondes
cartouche_info
Les images apocalyptiques filmées à Homs, en Syrie, font penser à la responsabilité des pays occidentaux pour l’installation du chaos au Proche Orient. Les Etats-nations démantelés par le bloque d’OTAN en Irak, en Libye, en Syrie, se sont transformés en enfer humain et ont cédé la place à des forces les plus sinistres…
La Guerre des mondes
Film du journaliste russe Eugeny Popov
Dans l’émission « Correspondant spécial » sur la chaîne « Rossija », 28.10.15
Sous-titrage français EdT
http://eu.eot.su/2015/10/30/la-guerre-des-mondes/

Mise en ligne de notre site officiel
cartouche_info

Chers lecteurs,
Nous sommes heureux de vous annoncer la mise en ligne du site officiel d'Essence du temps – Europe !

http://eu.eot.su/language/fr/
Cette nouvelle ressource, qui continuera de s'étoffer, sera désormais notre portail principal. Cartouche-info continuera à exister, tantôt en doublant les publications de eu.eot.su, tantôt en servant pour des annonces et informations courantes.
Merci à tous nos visiteurs !
Et Bonne année à tous !



Article à propos dʼEOT dans The Globe and Mail
cartouche_info

Le 14.08.2014, le deuxième par importance journal canadien The Globe and Mail a publié un grand article sur le rôle que le mouvement Essence du temps a joué dans la campagne pour le démantèlement dʼun musée propagandiste de GOULAG dans la ville de Perm. Etant un article critique et négatif, le texte décrit néanmoins objectivement une partie de nos activités et rend compte de lʼimportance de notre mouvement en Russie.

Voici lʼarticle en anglais :

http://www.theglobeandmail.com/news/world/russias-brief-shining-moment-the-city-of-perm-and-its-meandering-dance-withhistory/article25968031/


" ...

‘SOVIET UNION 2.0’

Sergey Kurginyan rejects the idea that the Kremlin is guiding Russia back to the past. Instead, the leader of a neo-Soviet movement called Essence of Time says the government has changed course to be in line with the majority.

Mr. Kurginyan is proud of the role Essence of Time played in the state’s takeover of Perm-36, a move he says was essential to ending the “anti-Soviet propaganda” that was weakening Russia’s sense of national identity.

Essence of Time is a new force in Russian politics. Mr. Kurginyan is an old one. Now 65, he was a gadfly in the last days of the Soviet Union, telling anyone who would listen that Mikhail Gorbachev’s perestroika program was part of a CIA plot.

Later, Mr. Kurginyan became part of the leftist reactionary movement that challenged then-president Boris Yeltsin’s hold on power; he was inside Russia’s White House when Mr. Yeltsin ordered tanks to fire on it in 1993 during his deadly power struggle with the Communist-dominated parliament.

After that, Mr. Kurginyan was confined to the political fringe. But the ideas he championed – he says he is hoping to see a “Soviet Union 2.0” – never went away. He took to posting lectures on YouTube. Despite their dry content (most feature Mr. Kurginyan just sitting at a desk and talking into the camera), some gained over 100,000 views. Most popular have been his recent lectures on why the Kremlin was right to seize Crimea, and why it should do more to support the separatist armies in Donetsk and Lugansk.

Mr. Kurginyan appears to have captured the political zeitgeist by working to reconcile two powerful forces that have long been in conflict: the Communist Party and the Russian Orthodox Church.

In 2012, when the streets of Moscow and St. Petersburg were filled with tens of thousands of protestors, Mr. Kurginyan called for his online followers to defend Mr. Putin. They did, forming the backbone of a big pro-Putin rally, which Mr. Kurginyan opened by telling the crowd that “patriotic forces” needed to save the country.

Mr. Kurginyan believes the episode taught Mr. Putin that his support base was not the Moscow liberals who wanted the country to be friends with the West, but the deeply conservative millions who lived in the rest of the country.

Twenty years after his political career seemed over, Mr. Kurginyan was back with an army of motivated, Internet-savvy young people. And the Kremlin owed him a favour.

He says Essence of Time was responsible for starting the petition that led to a 2013 law banning U.S. citizens from adopting Russian children. He’s also an outspoken supporter of the law against “homosexual propaganda” that Mr. Putin signed the same year.

After those victories, Mr. Kurginyan and his movement turned to Perm-36, unleashing an Internet campaign against the former prisoners who ran it. The local chapter of Memorial says that it was Essence of Time who pushed the government to run the museum.

“It was not a museum of history; it was a museum of propaganda, of anti-Soviet propaganda,” Mr. Kurginyan now says, claiming – as the official tour guides now do – that conditions were not that bad. “This prison was the best in the whole Soviet Union.”

While some historians say nearly 40 million people passed through the gulag system, Mr. Kurginyan says the real number is closer to 700,000. In Germany, questioning the extent of the Holocaust is a crime. In Russia, saying the gulags weren’t so bad is now mainstream.

Mr. Kurginyan says only two ideologies can control Russia – extreme nationalism, which risks turning into facism, or a neo-communism that resurrects what he calls “the good in the Soviet Union.”

The new Soviet Union, he says, would necessarily include territories populated by Russian-speakers beyond Russia’s current borders. An aide says Essence of Time has actively been recruiting volunteers to help fight the Ukrainian army in Donetsk and Lugansk.

Despite Western accusations that Mr. Putin has become a dictator, Mr. Kurginyan says the President still needs and actively seeks popular support.

“If you have an anti-Soviet ideology in modern Russia, [to rule] you would have to be some military person who kills all the communists,” Mr. Kurginyan says, reclining with a smile at the end of a two-hour interview that was much like listening to one of his lectures. “Putin is not as Soviet as I am. But he wants to be elected.” ..."


Création du site ESSENCE DU TEMPS - EUROPE
cartouche_info
Chers lecteurs, nous nous excusons pour la longue pause. Actuellement nous travaillons intensivement pour mettre sur les pieds notre page en anglais. Toutes les informations passent pour l’instant en anglais sur http://eu.eot.su/?lang=en.
Mais nous n’allons pas tarder de re-nourrir notre Cartouche en français.



Reportage de Donbass par un milicien "Texas"
cartouche_info
Un milicien "Texas" fait un reportage après le pilonnage de Donetsk du 17.08.15 et lance un appel aux peuples de l'Occident.




Film documentaire "Secteur droit de l'Euromaïdan"
cartouche_info
Le troisième épisode du film "Secteur droit de l'Euromaïdan" avec les sous-titres français vient d'être mis en ligne.
Les trois épisodes sont donc maintenant disponibles sur les liens suivants:
Vimeo:
Nous (re)signalons que le premier épisode a été bloqué sur notre compte Youtube encore en 2014, pour l'Europe, les Etats-Unis et un nombre d'autre pays, sans aucune explication valable (pretexte: plainte d'un usager; recours impossible).
Il a été cependant remis en ligne par un autre usager que nous ne connaissons pas, mais que nous remercions vivement.


Action « Intellectuels, artistes, politiciens, citoyens contre le fascisme »
cartouche_info

19 juin 2015

Conférence-exposition dans le cadre de l’action internationale « Intellectuels, artistes, politiques, citoyens contre le fascisme »

(http://esenciadeltiempoes.wix.com/cultural-front)

Lieu de l’Evènement : 10 rue des Terres au curé 75013 Paris, Salle Tilleul

Date : 19.06.2015

Horaires :

19h00 Conférence, accès sur invitation, carton à demander au  eotfrancecom@gmail.com.

20h30 Exposition - accès libre ; propos de présentation - par Cinabrio Quijano

L’action « Intellectuels, artistes, politiques, citoyens contre le fascisme » a pris son départ à Madrid le 2 mai 2015, place Reine Sophie, où un de ces initiateurs, Cinabrio Quijano, peintre espagnol, a crée en présences du public un grand tableau dédié aux événements tragiques en Ukraine. D’autres artistes ont rejoint sa démarche. Ainsi a été inaugurée la collection comportant des tableaux, des sculptures, des œuvres littéraires et musicales. Tout en grandissant, cette collection voyagera à travers l’Europe pendant un an. Elle sera exposée dans plusieurs capitales et grandes villes et, à la fin, elle sera donnée à la ville de Donetsk ou elle sera installée en permanence.

Le but de ce projet est d’unir les créateurs de différents pays, âges, nationalités ou religions dans un acte de résistance au néo-fascisme par les moyens de l’art et de la culture. Car la renaissance du fascisme n’est plus un mythe. Le coup d’Etat en Ukraine réalisé en février 2014 à l’aide de groupes néonazis et soutenu par les gouvernements occidentaux en est une preuve éloquente. Aux Etats-Unis et en Europe rampent déjà des apologies du fascisme, des mouvements extrémistes et fascistes de différents degrés se multiplient et sortent sur l’avant-scène.

L’action « Intellectuels, artistes, politiques, citoyens contre le fascisme » a rassemblé les artistes et les intellectuels qui veulent exprimer ainsi leur opposition à l’expansion du néo-fascisme et au rejet des valeurs de l’universalisme humaniste.

Programme de la conférence : Projection du documentaire « Le Secteur droit de l’Euromaïdan » (EOT) précédé d’une introduction « Fascisme : la nature profonde du phénomène »  ;  « Le nazisme et la culture » ; témoignage d'un représentant d’une association citoyenne d’Odessa ; questions, débat.

Organisateurs de l’action :

Mouvement international « Essence du Temps »

Association citoyenne d’Odessa

Association « Cercle historique Athena »

Аrte y pensamiento Dirección Obligatoria

Talleres Experimentales de Gráfica contemporánea Internacional

Soto Palacios Collection

Center for research and documentation of the International Brigades



En mémoire du 70ème anniversaire de la Victoire !
cartouche_info


Chers amis,
nous sommes heureux de vous féliciter la grande fête de notre victoire commune sur le fascisme ! Que la mémoire de ceux qui sont tombés pour cette victoire soit pérenne. Soyons dignes aujourd'hui de nos aïeuls dans la lutte contre le néofascisme qui se relève.

Le fascisme ne passera pas, la victoire sera à nous !




Vidéo, dédié au 70ème anniversaire de la Victoire.Concert préparé par nos camarades d'ET à Moscou.

Action antifasciste du 2 mai 2015 à Paris
cartouche_info


Notre manifestation, dédiée au souvenir du massacre à Odessa, le 2 mai 2014, et contre la réhabilitation du fascisme en Europe, s’est déroulée à Paris, place Joachim du Bellay.

Des fleurs furent déposées devant les photos des héros qui ont péri dans la Maison des Syndicats. Les nouveaux poèmes « Saur Mogila » et « Odessa » d’un antifasciste français furent lus sur place.

En questionnant les gens qui s’arrêtaient près de l’exposition, dédiée au putsch néonazi en Ukraine, nous avons pu constater qu’ils n’ont pas d’accès à l’information, plusieurs disaient qu’ils n’étaient pas au courant de ce qu’il se passait à 2 heures de vol de Paris. Notre but reste d’attirer l’attention publique face au danger de la renaissance du fascisme en Europe.

Traditionnellement, ceux qui comprennent le mieux la situation, sont les communistes, la seule force qui peut livrer un combat contre la bête fasciste. Face à l’offensive réactionnaire, commençons à résister.

Merci à tous les camarades pour leur solidarité et leur participation!


MANIFESTE du mouvement Essence du temps
cartouche_info

Après le capitalisme
Extraits du manifeste du mouvement « Essence du temps »

Ce texte présente une compilation très condensée réalisée à partir du manifeste du mouvement « Essence du temps », adopté le 14 août 2011 et intitulé Après le capitalisme. Il est destiné à un lecteur francophone souhaitant prendre connaissance des fondements théoriques et idéologiques de ce mouvement dirigé par Sergueï Kurginyan. La version complète du Manifeste est disponible en russe et en anglais sur les liens suivants :

Manifeste RU : http://eot.su/sites/default/files/manifest_eot.pdf Manifeste EN : http://eot.su/sites/default/files/manifest_eot_eng.pdf

La rhétorique déployée après le démantèlement de l’URSS clamait que cette chute avait été non pas une catastrophe mais une libération de la Russie des chaînes horribles du soviétisme et que c’était le retour de la Russie au sein de la civilisation mondiale, c’est-à-dire au sein du capitalisme. Le prix payé pour ce retour est immense. Au nom de la réintégration dans le capitalisme on a renoncé à un Etat puissant bâti avec des efforts titanesques et des sacrifices énormes, on a renoncé au mode de vie soviétique ainsi qu’à une voie historique souveraine.

Le système qui a été mis en place en Russie dans les années 90, représente une version monstrueuse et criminelle du capitalisme, qui n’a rien crée mais qui a tout détruit : l’éducation, la santé, l’industrie, l’agriculture, la défense et la sécurité, l’ordre public et la démographie. L’expérience de deux dernières décennies a montré que le capitalisme est très difficilement compatible avec la Russie en tant qu’entité historico-culturelle. Mais cette incompatibilité est également visible à travers toute l’histoire des relations entre la Russie et le capitalisme.

La bourgeoisie de l’Empire Russe qui s’est développée pendant des siècles a donné à son pays un nombre d’éminentes personnalités. Mais au moment décisif, après la révolution bougeoise de février 1917, cette bourgeoisie a fait preuve d’une médiocrité et d’un manque de volonté ahurissants. Son comportement a été totalement différent du comportement des bourgeoisies française et anglaise, et même de celles d’Allemagne et d’Italie. L’effondrement de la bourgeoisie russe s’est soldé par l’effondrement du pays entier. Les bolcheviques l’ont sauvé de l’anéantissement définitif en surmontant des difficultés colossales et en appliquant une politique radicalement antibourgeoise.

Quel est donc le secret de l’incompatibilité entre la Russie et le capitalisme ? Nos adversaires du camp des libéraux radicaux ont déjà donné leur réponse. Selon eux, même si la matrice culturelle russe se marie difficilement avec le capitalisme, il n’existe pas d’alternative à ce dernier. Il faut choisir entre le capitalisme et la mort. Ainsi, au nom de la vie, donc au nom de la construction du capitalisme, il faut forcer l’esprit russe à une mutation et transformer radicalement la matrice culturelle russe. D’après de nombreux libéraux, il faut faire appel à des méthodes encore plus radicales qu’avant pour inciter la Russie au capitalisme : dé-soviétisation à la manière de la dénazification, gouvernance extérieure, voire, si nécessaire, partition. Ce renoncement à soi et à son propre passé historique est accompagné d’une nouvelle image de l’avenir heureux qui est plus matérialiste que jamais et profondément anti-spirituelle.

Mais nous rejetons une pareille solution ; d’autant plus que l’idée de l’absence d’alternative au développement capitaliste ainsi que l’idée de la nature positive de ce développement ont connu un échec total dans la réalité du monde actuel.

Nous devons étudier beaucoup plus profondément les causes de l’incompatibilité entre le capitalisme et la Russie. Et nous devons également développer une méthode qui permettra de comprendre les vrais mécanismes et enjeux du monde d’aujourd’hui. Y a-t-il à notre époque d’autres options viables que celle du capitalisme ? Et si oui, lesquelles ?

lire la suite ...Collapse )

Nous sommes conscients de la monstrueuse difficulté de la tâche que nous nous sommes donnée. Nous réalisons pleinement à quel point est difficile le chemin qui mène à son accomplissement. Mais il n’existe aucun autre moyen de sauver la Russie. Et la mort de la Russie se soldera également par la mort de l’Humanité. Nous avons une chance de réussir et nous devons l’utiliser le mieux possible. C’est notre devoir devant les vivants et les morts.




?

Log in

No account? Create an account